Pour une participation citoyenne plus efficace des Ucclois à la vie de leur commune

Lors du conseil communal du 26 octobre dernier, notre chef de groupe, Daniel Hublet, s’est fait le porte-parole de nombreux citoyens ucclois qui souhaiteraient pouvoir plus efficacement communiquer à l’administration communale les préoccupations qu’ils rencontrent quotidiennement dans leur quartier.

Au sein de notre commune, divers mécanismes communaux de participation existent déjà. Il s’agit de procédés passifs (Site communal, Wolvendael, Fix my street) ou de mécanismes institutionnalisés, prévus et encadrés par le droit et mis en œuvre au travers de procédures (commissions de concertation) ou encore via le conseil des jeunes ou le conseil consultatif  communal de la personne porteuse de handicap créé lors de cette législature grâce à l’action de notre échevine Catherine Roba-Rabier.

D’autres initiatives privées très actives telles que les comités de quartier existent aussi dans notre commune. Ils sont pour la plupart réunis au sein de l’Association de Comités de Quartier Ucclois (ACQ

Nous pensons qu’afin de nouer de nouveaux partenariats entre les citoyens et leurs élus, la démocratie participative doit être complétée par des mécanismes de participation directe permettant à tout citoyen de s’impliquer plus directement dans la réflexion, voir la décision politique. Ainsi, nous soutenons et participerons aux prochaines « Rencontres de participation citoyenne » que le Collège organise dans différents quartiers de la commune. Ce sera principalement l’occasion d’informer et d’écouter la population. Nous doutons toutefois que ces rencontres puissent privilégier une approche globale où les projets sont pensés comme un élément d’un tout, en concertation vraie avec les différents acteurs impliqués et en priorité les citoyens.

A cet effet, le cdH souhaiterait que le collège confie à un échevin la compétence de centraliser les informations concernant les actions de participation citoyenne au sein de notre commune. Daniel Hublet a également rappelé la demande du cdH de créer un conseil consultatif des ainés et demandé au Collège de promouvoir la contribution citoyenne via certains nouveaux outils électroniques tels que FluiCity .

Signalons enfin que lors de cette même séance, le conseil a approuvé la convention avec le Centre de Crise du SPF Intérieur permettant l’adhésion de notre commune au système Be-Alert. Lors de la séance du 7 septembre dernier, nous avions demandé au Collège d’y souscrire. Nous nous réjouissons de cette décision, excellent exemple d’interaction citoyens/pouvoirs publics.

 

Daniel Hublet et Céline Fremault