Motion pour la mise en œuvre d’une voie verte le long de la voie de chemin de fer n°26 permettant de relier Moensberg au site Delta en passant par le Bois de la Cambre

Vu le plan de transport 2017-2020 de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) ;

Vu le plan air climat énergie adopté par la Région de Bruxelles Capitale le 2 juin 2016 ;

Vu les projets BELIRIS le long des voies de chemins de fer, notamment le long de la ligne n°28 à hauteur de Tour & Taxis, ou de la ligne 161 à hauteur du pont du Germoir ;

Vu le Schéma de développement CALEVOET-MOENSBERG adopté par le Conseil communal le 26 février 2015 ;

 

Considérant l’accord de coopération entre l’Etat fédéral et la Région de Bruxelles-Capitale, relatif à certaines initiatives destinées à promouvoir le rôle international et la fonction de capitale de Bruxelles du 15 septembre 1993, instituant BELIRIS ;

Considérant le plan régional IRIS 2 visant à encourager la mobilité douce ;

Considérant le réseau prévisible d’aménagements cyclables séparés à l’horizon 2020 adopté par le Gouvernement de la RBC le 30 avril 2015 ;

Considérant le projet de convention entre la Région et INFRABEL de mise à disposition des talus des voies de chemin de fer par INFRABEL au profit de la Région ;

Considérant le lien que ferait cette nouvelle voie verte entre la commune d’Uccle et des lieux attractifs comme le bois de la Cambre, les campus de l’ULB et de la VUB, le CHIREC,… ;

Considérant que la promenade verte croise la ligne de chemin de fer n°26 et qu’elle relie de nombreux espaces verts de la commune d’Uccle ;

Considérant la présence de nombreuses écoles à proximité de cette voie de chemin de fer, notamment le lycée français qui compte 2.700 élèves  et que les plans de déplacements scolaires promeuvent les déplacements durables ;

Considérant l’intérêt d’également relier la gare de CALEVOET à la gare du midi par une voie cycliste-piétonne le long de ligne 124 ;

Considérant que les modes doux allègent le trafic routier, et qu’ils participent de ce fait à la réduction des émissions de gaz à effets de serre, des polluants atmosphériques

Considérant que l’aménagement des talus des lignes de chemin de fer permettront des liaisons rapides de par leur tracé et leur faible dénivelé  et faciliteront l’intermodalité entre par exemple le vélo et le train ;

Considérant l’absence d’infrastructure cyclable séparée et sécurisée sur les voiries régionales de la commune d’Uccle ;

Considérant l’approbation du « Plan d’Action Vélo » par le Conseil communal d’Uccle en sa séance du 28 septembre 2017 ;

 

Le Conseil Communal demande à la Région de Bruxelles Capitale :

  • D’entamer au plus vite les études nécessaires en vue de la réalisation d’une voie verte cyclo-piétonne confortable et rapide le long des talus de la ligne de chemin de fer n°26 et de la ligne de chemin de fer n°124.
  • De prévoir les budgets nécessaires à la réalisation du projet à l’horizon 2020 tel que prévu par la décision du Gouvernement du 30 avril 2015.
  • De signer la convention entre les parties permettant l’utilisation des talus de chemin de fer.

Le Conseil communal demande au Collège de transmettre copie de la présente motion au Ministre Président de la Région de Bruxelles Capitale, au Ministre régional en charge de la Mobilité, au Président du Conseil d’administration de la SNCB ainsi qu’à son Administrateur-délégué, au Président du Conseil d’administration d’INFRABEL ainsi qu’à son Administrateur-délégué et spécifiquement à la Région d’explorer la piste BELIRIS comme mode de financement