Le cdH demande une campagne uccloise de sensibilisation aux enjeux climatiques et énergétiques !

Le changement climatique – dû aux émissions anthropiques de gaz à effet de serre – est l’un des problèmes environnementaux, économiques et sociaux majeurs auxquels nos territoires seront confrontés au cours du 21ème siècle. Les Villes, où vit aujourd’hui la moitié de la population mondiale et où se concentreront d’ici 2050 les deux tiers des habitants  de notre planète, contribuent donc de manière massive aux dites émissions de gaz à effet de serre.

Pourtant, l’adoption de textes importants au niveau international, européen et régional est là pour cadrer les efforts multiples des uns et des autres : Au niveau international, l’Accord de Paris – approuvé le 12 décembre 2015  – oblige désormais légalement tous les pays à maintenir l’élévation de température largement sous les 2°C et même de s’efforcer d’empêcher la température de dépasser 1,5°C par rapport au niveau préindustriel. En combinaison avec l’obligation d’atteindre au plus vite un pic mondial d’émissions puis de les réduire rapidement, ceci implique que la mutation vers des sociétés bas carbone doit désormais être engagée de façon ferme et définitive.

Au niveau européen, rappelons que le paquet « Climat-Energie » 2030 a été adopté en octobre 2014 et il mentionne des objectifs européens ambitieux pour 2030 tant pour les réductions de gaz à effet de serre (au moins – 40%), que pour les énergies renouvelables (au moins 27%) et l’efficacité énergétique (au moins – 27%).

Enfin, au niveau bruxellois, le Plan « Air Climat Energie » a été adopté à l’initiative de Céline Fremault, Ministre Bruxelloise de l’Environnement et conseillère communale, le 2 juin 2016 ; lequel Plan exploite au maximum les interconnexions existantes entre les thématiques de l’air, du climat et de l’énergie, et doit permettre notamment à la Région de réduire, d’ici 2025, ses émissions de gaz à effet de serre de 30% par rapport aux émissions de 1990.

Au cours du dernier conseil communal, Céline Fremault a fortement insisté sur un accent particulier du Plan Air Climat bruxellois ; celui relatif aux initiatives locales et citoyennes.  A ce sujet, Namur a récemment lancé  une campagne « climat en jeu » développée par un groupe de citoyens et visant à sensibiliser les habitants à l’impact de leur utilisation énergétique afin de proposer des solutions pour le réduire. Cette action est déclinée en trois supports: une brochure, un site internet et un jeu de cartes. Simple, peu onéreux et efficace.

A quand une initiative pareille à Uccle ? Le cdH espère que cela pourra se concrétiser rapidement et avant la fin de législature  !

 

Daniel Hublet et Céline Fremault