Des rencontres citoyennes à poursuivre et améliorer

Lors des rencontres citoyennes organisées par le Collège dans sept différents quartiers d’Uccle, de nombreux uccloises et ucclois se sont mobilisés pour interpeller les membres du Collège et du Conseil communal sur leurs préoccupations et interrogations quant à la gestion de notre commune. Leurs interventions ont confirmé ce que notre chef de groupe, Daniel Hublet, a développé dans son intervention au Conseil communal du 26 octobre 2017. Le cdH est convaincu que les rencontres avec les représentants des comités de quartier, les associations de commercants, sportives, sociales etc.. sont utiles et nécessaires mais ne remplaceront jamais les contacts directs avec les citoyens. Ce n’est que grâce au dialogue que la démocratie locale et la confiance entre les citoyens et leurs représentants politiques se redévelopperont.

Que retenir de ces soirées ?

Peu d’interventions ont porté sur les finances communales, le logement, les sports, l’action sociale, l’enseignement, les crèches, le CPAS etc … Cela nous a étonné mais témoigne peut-êtrede la confiance des citoyens dans la gestion de ces compétences par la majorité actuelle.
La quasi totalité des questions concernait des problèmes de sécurité, d’environnement, d’urbanisme, de propreté et surtout de mobilité et de stationnement. Nous en avons pris note et celle-ci feront l’objet de toute notre attention pour le suivi qui leur sera assuré.
Nous relèverons particulièrement que, à chaque rencontre, il a été demandé au Collège de prendre davantage en considération, les demandes et avis des riverains considérant les projets, à forte influence urbanistique soumis à la concertation (Drohme, TCO-Crabbegat, réhabilitation des sites de Cavell et de l’ancien garage d’Ieteren – ch de Waterlo, Floride 125/127 etc…).
Le cdH s’engage à poursuivre la collaboration avec les citoyens et à soutenir leurs actions afin de lutter contre le gigantisme et l’impact environnemental parfois négatif de certains de ces projets, incompatibles avec le style et le caractère des quartiers où ils s’implanteraient. Nous veillerons également à tenter de prévenir les conséquences que certains projets risquent d’engendrer sur la mobilité et le tissu tissu socio-économique et commercial de certains quartiers de notre commune.
Nous souhaitons vivement que ces rencontres entre les élus et les citoyens puissent se poursuivre et qu’elles soient le lieu de véritables échanges démocratiques en vue du bien commun de tous les uccloises et ucclois.

Daniel Hublet et Céline Fremault