Comment s’effectuent les contrôles de qualité alimentaire et d’hygiène au sein des homes Brugmann et du Neckersgat ?

Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins,
Chers Collègues,

Est-il utile de rappeler qu’une nutrition saine est à la base d’une bonne santé, qu’une hygiène rigoureuse, la meilleure prévention des infections parfois graves qui peuvent atteindre les seniors qui résident dans des maisons de repos (MR) ou maisons de repos et de soins (MRS) ?
Dans le cadre de mon métier, je suis fréquemment interpellé par certains résidents ou leurs familles non seulement de nos homes communaux mais également d’autres homes ucclois privés pour me faire part de certains manquements quant au respect des règles élémentaires d’hygiène et de la qualité des repas qui y sont servis.

Quelques exemples concernant:

• La qualité et la quantité de nourriture : Utilisation trop fréquente de conserves ; repas trop peu riche (surtout le soir) ; repas de midi servis parfois froids (en particulier lors de visite médicale à l’extérieur) ; pas ou peu de collations prévues en dehors des repas etc…
!!Et on en vient au paradoxe où on délivre (moyennant des suppléments) des berlingots de boissons hyperprotéinées au lieu d’équilibrer les repas…

• L’hygiène : Les douches ou les bains sont limités parfois à 1x/ semaine (Imaginez-vous ce que cela a été lors des hautes températures que nous avons récemment connues !) ; certaines personnes grabataires, ayant difficile d’appeler, restent longtemps dans des langes souillés ; le nettoyage des chambres, des sanitaires et du mobilier laisse parfois à désirer etc …

Comme vous, je dénoncerai le manque crucial de personnel dont souffre, depuis des années, le secteur des maisons de repos. Les normes ne sont plus adaptées à la situation actuelle. Précédemment, les résidents des maisons de repos étaient plus mobiles. Les gens entraient plus jeunes en maison de repos. On entre dans une maison de repos quand on ne peut vraiment plus faire autrement. Le type de soins a donc fortement évolué, la charge a énormément augmenté et les normes de personnel n’ont pas suivi ; alors que la charge de travail dans les soins aux personnes âgées est la plus lourde de tout le secteur des soins. Cela tient en partie à l’aspect physique du travail, mais surtout à la pression.
Je tiens à remercier l’ensemble du personnel soignant de nos homes. J’ai rencontré certaines infirmières. Elles sont conscientes de certains manquements, voudraient pouvoir faire mieux mais le personnel fait parfois cruellement défaut (notamment en cas de maladies ou de congé) ; les infrastructures sont vétustes ; elles servent ce qui est préparé en cuisine ; etc..

Mes questions sont les suivantes :

• Quelles sont les normes de personnel soignant de nos deux homes ?
Le cadre est-il complet ? Au sein des services de soins, quelle est la ventilation entre les infirmière(er)s et les aides de soins ?
Y a-t-il souvent nécessité d’avoir recours à du personnel intérimaire ?
• Sachant que la transmission de germes, parfois fort résistants aux antibiotiques, s’effectue fréquemment via l’environnement immédiat des résidents, je souhaiterais savoir :
Qui est en charge du nettoyage des locaux, des sanitaires de nos homes ? Comment et par qui sont effectués les contrôles en matière de gestion des déchets de soins de santé ? Comment et par qui s’effectue le nettoyage des vêtements et de la literie des résidents ?
• Au sein de nos homes, quel est le budget journalier par résident réservé à la nourriture ? Qui est en charge de la confection des repas ? Y a-t-il un contrat précis qui lie cet exécutant au CPAS ? Est-il régulièrement revu ?
Qui est en charge d’assurer la traçabilité des denrées alimentaires ? Quel est le rôle de la diététicienne dans cette chaine ? Quelle est la part du Bio et des produits locaux dans l’offre alimentaire ?
Comme nos crèches l’ont fait, afin d’améliorer la qualité des repas des résidents de nos homes, serait-il possible de s’engager dans un processus d’obtention du Label Good-Food délivré par Bruxelles-Environnement?

Je vous remercie de votre attention et de vos réponses

Daniel Hublet