Conseiller de Police

Notre zone de police rassemble Uccle, Watermael-Boitsfort et Auderghem. Elle assure la mission primordiale de veiller à la sécurité public de notre commune et doit d’abord garantir les sept fonctionnalités de base définies au niveau national
(le travail de quartier, l’accueil au commissariat, l’intervention et la recherche locale, la gestion de l’espace public, le maintien de l’ordre et la circulation).

Le Conseil de Police réunit des Conseillers Communaux des 3 communes de la zone en proportion du nombre d’habitants de chaque commune. Uccle y dispose de 14 sièges, Auderghem de 5 et Watermael-Boitsfort de 4. La gestion journalière de la Zone est assurée par le Collège de police, constitué des Bourgmestres des communes, du Chef de Corps et de la Secrétaire de la zone.

Il doit approuver le budget et les comptes de la zone, procéder aux engagements et aux promotions dans le Corps de Police et accorder les moyens nécessaires en matériel pour l’accomplissement des diverses fonctions de la police.
Le Conseil délibère également sur le rapport annuel des activités de la zone.

Les Conseillers peuvent en outre interpeller sur toutes les questions relatives à l’organisation de la zone, à l’activité de la police et à la sécurité.

Pour consulter les différentes interventions que j’ai développées lors des Conseils de Police
[cliquez ici]

Dans le but de rendre la présence policière plus visible et plus efficace à Uccle, récemment, plusieurs actions ont été menées :

  • Les inspecteurs de quartier sont équipés d’un GSM de service ;
  • Des vélos et véhicules électriques ont été acquis ;
  • La fréquence de passage des patrouilles pédestres et en voiture a été augmentée, principalement dans les quartiers les plus à risque ;
  • Notre système de vidéosurveillance par caméra fixe, sera renforcé par l’acquisition de 6 caméras mobiles.

Pour en savoir plus sur les services de police, consultez le site www.policelocale.be

Afin de garantir, 24 heures sur 24 une permanence policière accessible à tous, les services en contact direct avec la population continuent à être assurés dans chaque commune.